Découvrir
Préparer
Voyager
Revenir

Chili

GUIDE DE VOYAGE CHILI

© Cosmic Time Traveler / Unsplash

Avec sa forme surprenante, le Chili offre de multiples paysages et des climats extrêmement variés. Montagnes enneigées d’un côté, désert de l’autre, ce pays étonne autant qu’il émerveille. Avec ses nombreuses vagues d’immigration au fil des siècles, venant d’Amérique du Sud et d’Europe, la population bénéficie d’un riche métissage culturel. Et les sites à découvrir ne sont pas en reste ! Vignobles, collines, côtes, espaces verts, villes colorées… le Chili réserve bien des surprises.

Grâce à ses nombreux parcs nationaux et réserves, le Chili est une destination propice à la randonnée et au trekking. Vous pourrez également vous adonner au vélo et à l’équitation. Les amateurs de sports nautiques seront bien lotis avec les milliers de kilomètres de côtes, tandis que les skieurs pourront s’en donner à cœur sur les pistes joie entre juin et octobre.

Pays côtier par excellence, le Chili regorge de savoureux poissons et fruits de mer à déguster. Si sa cuisine est souvent assez sucrée et salée, elle n’est pas trop relevée, les épices sont souvent servies à part. Goûtez les traditionnelles empanadas, des chaussons farcis de viande hachée, oignons et olives. Passez ensuite au lomo a lo pobre, une échine de porc ou de bœuf nappée d’œufs sur le plat et agrémentée d’oignons. Enfin, n’hésitez pas à trinquer au pisco, la fameuse eau de vie de raisin blanc.

Infos pratiques

Le Chili compte 18 680 046 hab. (2019) et la capitale est Santiago. La monnaie officielle est le Peso Chilien (CLP) et la langue officielle est l’Espagnol

Pour rentrer au Chili, un passeport valide est exigé à l’arrivée sur le territoire chilien, et ce passeport doit être valide au moins six mois après la fin du séjour prévu. Les citoyens d’États membres de l’Union européenne ainsi que d’autres pays tels que les États-Unis et le Mexique n’ont pas besoin d’un visa pour les séjours touristiques d’une durée inférieure à 90 jours. Il est recommandé aux autres ressortissants étrangers de contacter l’ambassade ou le consulat chilien le plus proche pour plus d’informations sur les exigences en matière de visa.

Il est également possible de prétendre à un PVT, Programme Vacances Travail pour le Chili afin de travailler tout en voyageant pendant 1 an au Chili.

Les différents contacts sont les suivants :

  • Indicatif international : 56
  • Contact police : 133
  • Contact ambulance : 133
  • Contact ambulance : 132
  • Le décalage horaire avec la France est de moins 3h à moins 5h.

Vie quotidienne

Pourboire

La pratique du pourboire est normale au Chili et il est courant de laisser 10% dans les restaurants, les bars et les cafés.

Les chauffeurs de taxis ne reçoivent habituellement pas de pourboire.

À faire / à ne pas faire 

Il est conseillé d’éviter de critiquer le Chili en tant que pays ou sa religion, le catholicisme romain.

Les sanctions encourues en cas de possession ou de consommation de drogue sont lourdes et ces infractions peuvent donner lieu à des peines de prison.

Pensez à avoir de l’argent en liquide pour payer les auberges, c’est assez rare qu’elles prennent la carte de crédit.

Us et coutumes 

Les Chiliens utilisent souvent un livret de famille à la place d’un acte de naissance. Les deux formes d’identification sont courantes.

L’atmosphère du monde des affaires au Chili est plus formelle et plus directe que dans le reste de l’Amérique latine.

Il est très courant d’inviter des gens chez soi et il est acceptable que les invités apportent de petits cadeaux en gage de remerciement. Idéalement, il convient de saluer l’hôte en premier, puis les invités les plus âgés.

La plupart des musées et des cinémas sont fermés les lundis.

Alcool / Tabac

Concernant l’alcool et le tabac, il est strictement interdit de fumer dans les lieux publics au Chili. Des cours de prévention antitabac sont mêmes obligatoires dans toutes les écoles.

L’âge légal pour consommer de l’alcool au Chili est 18 ans. Notez qu’il est formellement interdit de boire dans les lieux publics. Concernant l’alcool au volant, le Chili applique une tolérance zéro, même un verre n’est pas autorisé !

Les risques au Chili

Les risques sanitaires

Les différents vaccins qu’il convient de faire quand on se rend au Chili
Fièvre jaune :non nécessaire
Hépatite A :recommandé
Hépatite B :recommandé
Typhoïde :recommandé
Méningitenon nécessaire
Encéphalite japonaise :non nécessaire
Choléra :non nécessaire
Rage :recommandé

Les risques divers

Non affichéNon affiché
Criminalité :modéré
Terrorisme :modéré
Conflit :modéré
Enlèvement :faible
Corruption :faible
Cybercriminalité :faible
Piqures moustiques :mineur
Zyka :mineur
Etablissements médicaux :faible

Source AIG 

Que découvrir au Chili ?

De par sa forme particulière, plus de 4 000 kilomètres de long pour 200 seulement de large, le Chili bénéficie de climats variés selon les régions. Par ailleurs, le pays étant situé dans l’hémisphère sud, les saisons sont inversées.

La période la plus populaire pour visiter le Chili se situe entre novembre et février, il y aura donc de nombreux touristes avec vous et les prix seront plus élevés. Misez plutôt sur les mi-saisons, de septembre à novembre et de mars à mai. Il fera un peu moins chaud et les vendanges ont lieu en mars.

© Loïc Mermillod / Unsplash

© Sifan Liu / Unsplash

Commencez par arpenter la superbe capitale, Santiago du Chili, et laissez-vous emporter par toute cette énergie avant de vous aventurer dans des zones plus sauvages.

Entre le volcan Parinacota du parc national Lauca et les glaciers millénaires du parc national Torres del paine, vous aurez le choix. Faites ensuite un tour à San Pedro de Atacama, une sublime ville perdue au milieu du désert.

Enfin, vous ne pouvez visiter le Chili sans passer par l’île de Pâques pour admirer les moais, ces énigmatiques statues dont seules les têtes et les épaules dépassent.

Les articles Chili

Amérique du Sud

Argentine

Brésil

Chili

Pérou

Pour finaliser mes préparatifs

JE CHOISIS MON ASSURANCE ICI